Ce que contiennent les protéines végétales industrielles

En analysant les 134 protéines les plus vendues sur Amazon, le projet Clean Label a trouvé des substances qui ont de quoi faire peur et qui lèvent le doute sur la toxicité de la plupart des protéines :

  • 74% contenaient des taux dangereusement élevés de Cadmium, un métal lourd, considéré comme cancérogène certain de groupe 1 pour l'homme. 
  • Plus surprenant encore, 70% des protéines testées présentaient des traces de plomb. Même s'il provoque des troubles réversibles (anémie, troubles digestifs) certains ne le sont pas (atteinte du système nerveux, encéphalopathie et neuropathie)
  • Aussi, 55% des protéines testées contenaient du Bisphénol A, un perturbateur endocrinien issu du plastique et responsable d'effets secondaires sur la reproduction, tumeurs, fausses couches...

 

Le végétal est d'ailleurs le plus touché : 75% des protéines végétales contenaient du plomb, devançant de loin les protéines laitières. Les protéines végétales sont en général issues d'une agriculture qui pollue particulièrement les sols en métaux lourds. C'est une des raisons pour lesquelles nous nous sommes tournés vers un sourcing Bio ET responsable. Nous refusons l'agriculture productiviste, même si moins coûteuse, pour sourcer les le riz de notre protéine de riz Bio.

 

Le soja est de loin la plus grande victime de cette hécatombe. Comme le soulignait dernièrement GreenPeace, L’UE importe environ 33 millions de tonnes de soja chaque année, majoritairement en provenance d’Amérique du Sud. La culture intensive du soja en quantités industrielles afin de proposer des prix toujours plus bas s’effectue au détriment de l’environnement, du climat, des questions sociales et de la santé des habitants et habitantes. Cette production de soja se fait à grands renforts d’OGM et de pesticides, dont certains sont même interdits en Europe.

 

Et les autres sources de protéines végétales sont loin de ne pas rencontrer les mêmes problématiques. Majoritairement issues d'une culture à haut rendement qui nécessite l'emploi massif de pesticides et d'engrais, elles entrainement sécheresse, augmentation des inondations dues à la déforestation (entre autre) et pollution chimique agricole. D'ailleurs, les systèmes de digues pour prévenir les inondations et essayer de contenir les dégâts liés à la modifications des paysages pour avoir toujours plus de terres agricoles est d'ailleurs néfaste à la fertilité du sol.

 

Privilégier le Bio, c'est aussi dire non à l'agriculture productiviste!

 

Une des protéines végétales testées dépassait la limite autorisé en BPA de 25X! Grace à nos choix de production, nos protéines Bio n'en contiennent pas, mais même nos shaker sont en plastique Tritan™, qui ne contiennent ni BPA ou autre bisphénol afin de préserver votre santé. Lorsque vous buvez votre protéine végétale Bio GreenWhey, vous êtes sûr de n'ingérer aucun plastique.

 

Attention aussi aux fausses "protéines Bio", sans certification Européenne, Française, ou états-uniennes. Lorsque vous choisissez une protéine végétale Bio, vous devez bien vérifier que le produit soit certifié Bio Européen, ou bien AB Bio ou encore USDA Organic. Notre protéine de riz Bio est certifiée Bio Européen afin de vous assurer la meilleure traçabilité possible.

 

Attention à l'origine des produits. Confirmant ce qui n'est malheureusement pas un mythe, la plupart des protéines végétales même Bio contenant des traces de métaux lourds sont des protéines dont le riz, les pois, etc... provenaient de Chine. Notre riz provient lui de Thaïlande et d'Inde et bien sûr de rizières 100% Bio, vous assurant ainsi des protéines Bio de qualité.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés