L’effet placebo et les sciences du sport et de la nutrition

👉 On ne va pas se le cacher : beaucoup pensent savoir ce qu’est l’effet placebo, sans que ça soit véritablement le cas. Et attention, je ne m’exclue pas de ça, j’ai beaucoup progressé dans ma compréhension des effets contextuels (l’effet placebo fait partie de cette “famille”) mais je suis sûr que certaines subtilités m’échappent encore.

👉 Donc je vais essayer de t’expliquer aujourd’hui en quoi c’est probablement un peu différent de ce que tu crois, et si tu n’en as jamais entendu parler auparavant, ce que c’est tout simplement.

📖 L’effet placebo, c’est quand notre corps est capable, de ses propres moyens, d’induire des changements positifs ou négatifs (on l’appelle dans ce cas nocebo), mais que pour cela, il nécessite un stimulus externe. En d’autres termes, c’est le contexte qui fait réagir notre corps plutôt que la nature de l’intervention qu’il subit.

👶 Un exemple vaut mieux que mille définitions : le bisou magique. Quand un enfant vient pleurer près de sa mère parce qu’il s’est fait mal… Il a mal, ça n’est pas simulé. Pourtant, un “bisou magique” permet de temps en temps d’atténuer assez la douleur pour qu’il ne s’en plaigne plus. La réaction de beaucoup de parents est de se dire “il ne devait pas avoir si mal que ça”.

⚙️ En réalité, même s’il est tout à fait possible que ça soit le cas, il ne faut pas négliger les effets contextuels. L’enfant, surtout jeune, voit ses parents comme l’autorité absolue quasi surnaturelle. Donné avec assez d’assurance, un bisou magique peut provoquer en lui des réactions naturelles antalgiques (le corps possède ses antalgiques propres, très puissants, comme les endorphines ou le système cannabinoïde).

 

Shut up and kiss me

 

🔎 Vous dire pourquoi ça existe, j’en serais bien incapable, la biologie est loin d’avoir livré tous ses secrets. En revanche, le fait que ça existe, ça c’est sûr à 100%. Et c’est même ce pourquoi les études scientifiques (bien faites) sont réalisées en “double aveugle”.

⚖️ En effet, il faut différencier l’effet placebo, de l’effet “actif” des substances ou programmes d’entraînement. Pour cela, il est nécessaire à la fois d’empêcher le sujet, mais aussi l’expérimentateur, d’être capable de faire la différence entre un traitement “actif” et un “placebo” pour ne pas fausser les résultats.

⚠️ Pourquoi c’est important pour nous ? Parce que premièrement les effets du placebo en sport et en nutrition peuvent être colossaux. En effet, pour anecdote, on a fait croire à des bodybuilders qu’ils prenaient des stéroïdes, alors que c’était un placebo. Ils ont gagné en 20kg sur leur squat en 4 semaines, ce qui est énorme !

➡️ Et pour éviter de se faire avoir par la star du web qui veut te vendre ses produits révolutionnaires, regarde toujours si ce qu’elle veut te vendre a été testé face à un placebo. Comme la créatine ou la protéine de whey, très étudiées et qui ont démontré leur efficacité!

⚠️ Mais c’est aussi important pour éviter les effets “nocebo” : si tu penses/tu te laisses convaincre que ta méthode, que ta génétique, ou que quoi que ce soit est horrible, alors tu risques de moins progresser.

💡 Donc en bref : être conscient du placebo, c’est moins se faire arnaquer, et arriver plus facilement à ses objectifs !

🤫 Ps : même quand tu sais que c’est placebo, ça peut quand même marcher, donc crois en ta génétique, ça ne coûte rien 😉

 

Ghaïs Guelaïa, alias Geek'n'fit sur les réseaux 🤳