L'arnaque des protéines végétales

Les protéines végétales, c’est bien. Ce n’est plus à démontrer, des études ont trouvé une efficacité similaire de la protéine de riz face à celle de whey concentrée. Cependant, les astuces et les chances de se faire avoir sont nombreuses. Voici les points les plus importants à vérifier pour ne pas se faire avoir selon nous :

✔️ Vérifier qu’elle est bio : vous allez vous dire qu’on abuse, mais vous allez comprendre pourquoi. Les végétaux sont ceux qui absorbent le plus les toxines, pesticides et autres éléments mauvais pour la santé. Des études réalisées sur les compléments ont par exemple montré que les protéines végétales étaient celles qui contenaient le plus de métaux lourds ! Choisir une protéine végétale bio, c’est s’assurer qu’elle n’est pas toxique.

🌱 Vérifier que votre protéine est pré-germée et bio-fermentée : si ce n’est pas le cas, vous absorbez une protéine riche en anti-nutriments et vous assimilez moins d’acides aminés. Ça coûte plus cher à produire, mais c’est indispensable.

🔍 Vérifier la teneur en protéine de... votre protéine : Certaines sont intéressantes niveau prix. Jusqu’au moment où l’on s'intéresse à la composition : il n’y a que 40% de protéines pour les moins bonnes. 40% de protéines ça veut dire qu’il faut en prendre 2 fois plus, en produire 2 fois plus, en transporter 2 fois plus… Tout le monde est perdant.