Le conflit d’intérêt en nutrition

🚨 La mode est au complotisme, on ne va pas se le cacher, la “fake news” fait du clic, et le clic, ça fait vendre. Le mot “lobby” est au cœur des tendances, et on voit des conspirations partout pour nous vendre ce dont on n’a pas besoin.

🛒 Et franchement, c’est sûr qu’il y a du vrai là-dedans, rien que la publicité est délibérément faite pour influencer nos comportements d’achats, mais comme disait je-sais-plus-qui-et-je m’en-fous : il y a deux défauts majeurs dont il faut se garder en matière de complotisme : voir des complots partout, et n’en voir nulle part.

🤷‍♂️ Et le problème, c’est qu’en nutrition, beaucoup se plaisent justement à en voir partout.
Dès qu’une étude est financée par quelqu’un qui veut vendre un produit, cela semble logique pour la disqualifier en termes de crédibilité.
Après tout, ils ont tout intérêt à dire que le produit est “magique” pour en vendre plein, non ?

Alors oui, c’est clair et évident qu’il peut y avoir de mauvaises pratiques dans cette industrie, mais il y a plusieurs choses à prendre en compte :

💸 Le degré de financement : certaines fois, on parle de “conflit d’intérêt” alors que le fabricant en question n’a fourni… que le produit à tester. Ça serait quand même un comble que les chercheurs doivent payer pour mener des tests sur l’efficacité d’un produit non ?


👨‍🔬 Qui va financer à part eux ? Bien sûr j’ai cité le cas des labos indépendants, souvent dépendant des facs, mais il faut bien d’une part qu’il y ait des études menées sur un produit avant sa commercialisation, ça peut être intéressant d’un point de vue santé quoi. Et de l’autre, les chercheurs doivent aussi manger. Donc l’un dans l’autre, c’est tout à fait normal qu’il soit à la charge des fabricants de compléments de financer tout ça.

Une assiette de chercheur sans financement
Une assiette de chercheur sans financement



👉 Si vraiment les résultats sont pourris, ils peuvent simplement ne pas les publier, et chercher quelque chose d’autre sur lequel le complément “marche”. Par exemple la créatine est pas géniale pour les efforts d’endurance (et encore que…), ça veut pas dire pour autant qu’elle n’a pas d’intérêt pour la force !


📋 Une étude de mauvaise qualité, voir carrément falsifiée, n’est vraiment pas dans l’intérêt des chercheurs pour avoir une carrière prolifique. Et quand on sait à quel point le milieu est concurrentiel… Ça semble tout simplement être un mauvais choix.

Bien sûr, il doit exister des chercheurs véreux, et quelques fois les doutes sont tout à fait raisonnables. Mais le conflit d’intérêt (surtout s’il est déclaré) ne doit pas être un critère de disqualification automatique de résultat d’étude sur sa seule base !

Donc si quelqu’un un jour vient clamer à cor et à cri que des compléments sont mauvais car il y a des conflits d’intérêts dans les études qui les mettent en avant… Soyez sur vos gardes et renseignez vous juste mieux sur ces études ! 🙅‍♂️

 

Ghaïs Guelaïa, alias Geek'n'fit sur les réseaux 🤳