Le scandale de l'arginine

Bill Campbell (docteur en nutrition que je te conseille vivement de suivre si jamais tu parles anglais) a parlé il y a quelques temps sur son instagram d’une affaire très intéressante : le scandale de l’arginine. Aujourd’hui, je vais tenter de te la résumer rapidement et de t’expliquer les leçons que l’on peut en tirer.

🧑‍🔬 L’arginine est un acide aminé qui a attiré l’attention des chercheurs en nutrition il y a quelque temps. Celui-ci était très prometteur car il permettrait soit-disant quelque chose qui nous intéresse beaucoup en tant que sportif : augmenter nos performances, notamment en endurance mais aussi en force, voir notre volume musculaire.

⚙️ Le mécanisme d’action, c’est que l’arginine serait convertie en oxyde nitrique (NO). Celui-ci étant un vasodilatateur (augmentation de la circonférence de nos vaisseaux sanguins) cela donnerait un meilleur niveau de circulation sanguine = plus de nutriments, plus d’oxygène délivrée à nos muscles. Et cela se traduirait donc en de meilleures perfs, une congestion qui dépote et une récupération/régénération des tissus musculaire plus rapide. Il faut savoir que l’arginine est déjà sérieusement étudiée et a d'ailleurs semblé montrer de bons résultats sur des personnes ayant des maladies cardiovasculaires.

🤔 Sur le papier ça fonctionne, et en pratique certaines études ont démontré des effets spectaculaires de l’arginine… Sauf que ces études étaient de très mauvaises qualités/souvent financées par ceux qui voulaient vendre de l’arginine.

😕 Premièrement, l’arginine est très peu biodisponible (contrairement à une whey Bio par exemple, notre corps ne peut pas l’assimiler facilement) et si on augmente les doses pour compenser ça, on a de grandes chances d’avoir mal au ventre. Un peu comme quand tu prends une whey fromagère remplie d'additifs au lieu d'une whey Bio native 🚽

👎 Deuxièmement, l’arginine n’est pas un facteur limitant à la production de NO. Autrement dit : si tu en as déjà assez, en rajouter ça ne va pas t’en faire produire plus. Pour une analogie concrète : c’est pas en faisant couler deux fois plus d’eau dans un verre qu’il va se transformer en carafe. Le facteur limitant, c’est la contenance du verre, pas la quantité d’eau que tu verses dedans.

 

Carafe se verse dans un verre contenant de l'arginine

 

Ça expliquerait pourquoi ça marche dans certains cas de maladies cardiovasculaires, mais pas sur les sujets sains.

De nouvelles études de bien meilleure qualité ont démonté toute cette arnaque. Mais c’était déjà trop tard : le marketing avait gagné et les sites de compléments alimentaires le vendent toujours comme un produit miracle.

Alors que faire ? Que pouvons-nous tirer de tout ça ?

💡 Si un supplément miracle arrive sur le marché, mieux vaut attendre quelque temps que plusieurs études soient répliquées pour s’engager dedans. Ça ne veut pas dire attendre un demi-siècle non plus comme pour la whey Bio, juste garder un peu de recul.

💡 Ça n’est pas parce qu’il y a un mécanisme qui est censé fonctionner sur le papier, que ça marchera “en vrai”. Surtout si le mécanisme a été testé sur des malades/des animaux mais jamais sur des sujets qui nous ressemblent un minimum (mais attention, un complément alimentaire sans mécanisme censé expliquer comment il fonctionne, c’est encore pire ahah).

💡 Si tu cherches des booster d’oxyde nitrique, la citrulline semble largement meilleure à ce sujet car...  Elle est beaucoup plus biodisponible et se transforme en arginine dans le corps. Consommer de la citrulline augmentera paradoxalement plus tes niveaux en arginine que d’en prendre directement. Je mettrais tout de même un bémol : même ça, ça n’a rien de magique, et certains chercheurs pensent même que booster ses niveaux d’oxyde nitrique serait délétère pour la santé à long terme! Inutile donc d'en abuser.

 

En espérant qu’avec ces explications, tu fasses désormais beaucoup plus attention à ce que tu peux croire ou non sur les compléments alimentaires !

 

Ghaïs Guelaïa, alias Geek'n'fit sur les réseaux 🤳